L'été a passé vite

L'été 
a passé vite.
Il semblait
pourtant
à mes yeux
que le temps
en éternel
enfant
se balançait
sur la mer,
doucement
poussé
par sa soeur,
la lumière.

 

Mais le rêve
de ce temps
s'achève.
Il faut 
maintenant
que j'ouvre
mes paupières
sur l'ombre
de la fenêtre
où le jour
en tombant
accroche
une mèche 
bleue.

Géraldine Andrée

Les commentaires sont fermés.