La fenêtre

Je sais

où est mon âme :

là, tout près du coeur.

Je sais

ce qu'est mon âme :

la fenêtre de la maison d'enfance

depuis longtemps vendue,

qui s'ouvre quand je suis seule,

tout au coeur du silence

et par laquelle entrent

les papillons, les pétales,

les parfums, les abeilles,

les lueurs du vent

qui viennent

du jardin perdu.

 

Et même

si cette mémoire

m'est douleur,

je suis heureuse

de retrouver

le feu des fleurs

qui furent

dans un lointain été,

désormais absolu.

Voilà

ce qu'est mon âme,

une fenêtre 

que mon souffle 

ouvre

de seconde en seconde,

à chaque battement

 de coeur du présent.

 

Géraldine Andrée

Les commentaires sont fermés.