Tel l'enfant caché

Tel
l'enfant
caché
parmi les hautes
fleurs
qui prend
soin
de respirer
à peine
pour ne pas
être trouvé,

 

le souffle
du poème
se fait
si timide,
si fluet
que lorsque
tu te surprends
après
un long 
temps
de silence

 

à écarter
les feuilles
où le poème
patiemment
replié
sur lui-même
demeure,
tu sais
que tu deviens 
l'auteur
de cette découverte

 

par pure
intuition
du coeur.

 

Géraldine Andrée

 

Les commentaires sont fermés.