emerveillement

  • Le sentier des lucioles

    Cette nuit,
    quand je fermerai les yeux,
    mon amie feue
    me guidera
    à pas silencieux
    jusqu'à l'aurore
    sur le sentier
    des lucioles,
    ces étoiles
    qui volent
    au bord
    des cils,
    à fleur
    de sol.

     

    Géraldine Andrée

    Tous droits réservés

  • En compagnie

    emerveillement,quete,reve,inspirationJe suis perdue dans mes soucis

     Alors la Poésie

     dont les cheveux sont dénoués sur les épaules  

    comme un grand châle 

      

    me dit 

    Viens Je t'emmène 

     Sa paume contre la mienne

     nous traversons la Ville

     

     Et quand nous avons dépassé

    la boulangerie la mairie 

     les jardins clos

    des dernières maisons

     

    un rayon d'or bleu 

    s'allume

    au bord

    de mes yeux

     

    Ce grain de terre

    cette goutte de nuage

     cette aile balbutiante

    dans le feuillage

     

    l'eau constellée

    de cailloux 

    les bracelets

    de la brise 

     

    Je m'étonne

    de Rien-et-de-Tout

     Je te l'avais bien dit

    chantonne mon amie

     

     Nous nous promenons tard

    Soudain sonne

     l'heure brune 

    du carillon

     

    Il faut rentrer à la Ville 

     par temps de lune

    La Poésie se hâte et disparaît 

      au bout de mon souffle

     

    Mais son pied sautille encore 

    dans mon coeur

    et je réchauffe dans ma main

    l'étoile de sa paume

      

    Quand j'ouvre la porte du couloir

    je n'éprouve point le désir 

    d'être accueillie

    par la lampe principale  

     

    car une ombre claire 

    enveloppe

    mes épaules

    comme un grand châle

    Geraldine